Seule à mon mariage | Longs métrages | Festival du Film de Saint Paul Trois Châteaux
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	




13-20 octobre 2018

Seule à mon mariage

Seule à mon mariage

Longs métrages
Marta Bergman

Belgique

2018 / 120’ / VO : Français / tout public

Pamela, jeune Rom insolente, spontanée et drôle, s’embarque vers l’inconnu, rompant avec les traditions qui l’étouffent. Elle arrive en Belgique avec trois mots de français et l’espoir d’un mariage pour changer son destin et celui de sa fille.

"Pamela, robe à fleurs jaunes, sac fuchsia au bras et détermination fébrile, décide de quitter la vie rude de son village enneigé de Roumanie. Elle laisse derrière elle son jeune soupirant aux yeux de loup et tous les siens puissamment vivants. Trouver la teinture qui convient, la tenue qui convient et l'homme qui convient; celui qui habitera une jolie maison dans un pays prospère. Apprendre à toute allure les règles du jeu d'un nouveau monde, à convaincre plus qu'à conquérir, qui se refuse depuis toujours à elle et aux siens.

À l'instar de son héroïne - l'incandescente Alina Serban ici révélée - le film ne se laisse pas facilement ranger dans une case, bousculant sur son passage les codes de son récit d'apparence classique. Les cadres, d'une rigueur radicale et sans afféterie, accompagnent le fol élan de Pamela dans sa tentative d'entrer, justement, dans un nouveau cadre de vie. Changer de cadre donc, c'est bien cela dont il s'agit. Mais Pamela en déborde du cadre, de l'ancien, du nouveau, et trace sa propre voie.

C'est sans doute dans cette surprise-là que s'engouffre le cinéma de Marta Bergman qui ne cède pas d'un pouce à la tentation de l'exotisme ou de la tension attendue des rapports de classe, et de l'économie du couple. Le film prend corps comme par effraction discrète dans cet inattendu-là autant que dans l'observation fine de ses personnages.

Dans ce récit d'apprentissage où, comme chez Renoir, "chacun a ses raisons", le film, d'une générosité subtile, laisse sa chances à tous de la saisir, de trouver sa propre voie, d'en sortir grandi, et bouscule dans sa fièvre la bienséance d'un récit classique, d'une vie programmée. "  Marie Dumora - Cinéaste

 

 

 

Date de sortie en France : 9 janvier 2019

Programmation
Dimanche 14 21:00Salle Fontaine
Réalisateur Marta Bergman
Marta Bergman

Née en 1962 à Bucarest. Vit à Bruxelles.

Filmographie
2018 / Seule à mon mariage
2005 / Clejani Stories, Histoires, Povesti…
2000 / Heureux séjour (court métrage)
1996 / Un jour mon prince viendra
1994 / Bucarest, Visages anonymes (court métrage)
1991 / La Ballade du serpent, une histoire Tsigane
InterprètesAlina Serban et Tom Vermeir.

Propulsé par FestiCiné