13-20 octobre 2018 ACTUELLEMENT

Programmation

Jurys et invités

Carole Chassaing, productrice - rencontre dimanche 14 octobre

Productrice du film Cassandro The Exotico!, elle sera présente à l'issue de la projection Salle Fontaine.

Tamara Films, société de production crée en 2012 par Carole Chassaing, développe et produit principalement du documentaire de création pour la salle et pour la TV. Sa particularité est de suivre le travail d’artistes sur la durée pour donner une cohérence éditoriale à la société.

Filmographie: Dubois (TV court), Oedipe (court), Santa Muerte, Vierge des Oubliés (TV Mini-Serie documentaire), Expérience Septentrionale (Documentaire), Le Cinéma Masqué (TV documentaire), Cassandro the Exotico ! (1er long métrage)

Judith Davis, réalisatrice et actrice - rencontre lundi 15 octobre

Réalisatrice de Tout ce qui me reste de la révolution, elle sera présente à l'issue de la représentation.

Judith Davis est actrice et réalisatrice. Titulaire d’un DEA de philosophie, elle se forme, en parallèle, à la comédie à l'école de théâtre Claude Mathieu à Paris. En 2003, elle entre en stage au sein de la compagnie théâtrale flamande Tg Stan, et commence à se produire, avec cette même troupe, sur la scène du Théâtre de la Bastille dans L'Avantage du Doute, en 2005. Puis elle fait ses premiers pas face aux caméras dans des fictions destinées à la télévision: Jeanne Poisson, Marquise de Pompadour, Femmes de loi, P.J.. En 2007, elle joue dans la pièce Tout va bien et fait ses débuts au cinéma en tournant sous la direction de Laurent Boutonnat dans le film Jacquou le Croquant. Elle renoue ensuite avec le petit écran, dans Les Liens du sang de Régis Musset, avec Pierre Arditi, et Villa Jasmin de Férid Boughedir. Elle revient au théâtre et met en scène Nusch de Paul Eluard, et Les Dessous au Ciné 13. L’année suivante, Sophie Laloy la dirige dans Je te mangerais, dont elle partage l’affiche avec Fabienne Babe et Marc Chapiteau. Quant à Serge Moati, il lui attribue un rôle dans le docu-fiction Mitterrand à Vichy. En 2009, Judith Davis rejoint Mathilde Seigner et Bernard Campan dans Une semaine sur deux (et la moitié des vacances scolaires) d’Ivan Calbérac, puis donne la réplique à Grégoire Leprince-Ringuet et Marianne Basler dans le drame Réfractaire de Nicolas Steil. Tout ce qui me reste de la révolution est son premier film en qualité de réalisatrice.

Patrick Sobelman, producteur - rencontre lundi 15 octobre

Producteur de Tout ce qu'il me reste de la révolution, Patrick Sobelman sera présent pour une rencontre à l'issue de la projection.

Cofondateur d’Ex Nihilo, en 1984, et associé à Agat Films dix ans plus tard, Patrick Sobelman travaille aujourd’hui dans une structure unique en son genre. Agat Films & Cie/ Ex Nihilo est un collectif de huit producteurs (dont Robert Guédiguian) produisant des réalisateurs très divers reliés par un point commun, leur qualité d’auteurs. Documentaires de création, magazines culturels, spectacles vivants, productions webmedia et films de cinéma sont ainsi nés de cette association unique. Agat Films/Ex Nihilo a reçu le Prix du meilleur producteur français de télévision en 1997 et en 2004. Patrick Sobelman a accompagné ou lancé au cinéma des auteurs atypiques et exigeants : Solveig Anspach, Pierre Trividic et Patrick Mario Bernard, Lucile Hadzihalilovic ainsi qu’Isabelle Czajka. Il est également le producteur de tous les films de Lucas Belvaux depuis sa trilogie, Un couple épatantCavale et Après la vie, des films de Marina de Van, Ne te retourne pas, Dark Touch et de Michel Spinosa, Anna M, Son épouse.

Philippe Faucon, réalisateur - rencontre jeudi 18 octobre

Réalisateur de Amin, Philippe Faucon sera présent jeudi 18 octobre pour un débat à l'issue de la projection, Salle Fontaine.

Dès son premier long métrage, L'Amour (1990), Philippe Faucon évoquait avec tendresse le quotidien de jeunes banlieusards, entre galère et éducation sentimentale.  Après ce portrait de groupe, Philippe Faucon construira la plupart de ses films suivants autour d'un seul personnage, tout en continuant de mêler interrogations intimes et questions de société. Le sort des immigrés est au centre de ses préoccupations. Dans La Trahison, il revient sur la guerre d'Algérie, à travers un film inspiré du livre-témoignage d'un sous-lieutenant français. Puis en 2007, il signe Dans la vie, une comédie sur la rencontre entre une femme arabe et une femme juive. Avec La Désintégration, il s'attaque à un sujet sensible, le terrorisme, en suivant un jeune des cités, progressivement happé par l'islamisme radical. Fatima lui vaudra le Prix Louis Delluc et le César du meilleur film en 2016. Le film raconte l'histoire d'une femme issue de l'immigration maghrébine qui élève ses deux filles en faisant des ménages. Amin est son dernier film, et a été sélectionné par la Quinzaine des Réalisateurs en mai dernier.

Eric Longsworth, musicien - rencontre vendredi 19 octobre

Protagoniste du film Randonnée musicale de Eric Longsworth sur le sentier des Huguenots, Eric sera heureux d'échanger avec le public, à l'issue de la projection.

Américain, installé en Drôme provençale, ce compositeur et violoncelliste très inventif, est l'un de ces artistes "inclassables", aux confluents de plusieurs styles, jouant parfois du violoncelle comme s'il s’agissait d’une guitare, d’une basse ou, encore, d’un instrument de percussion. Il crée un univers musical singulier qui marie le jazz et les divers courants des musiques actuelles avec une grande sensibilité, comme en témoigne ses divers projets tels le World Kora Trio, mais aussi ses spectacles avec Daniel Mille, Pura Fe, Perrine Mansuy, Marc Johnson et d’autres . Eric est un marcheur aguerri. Les hymnes et airs protestants font partie de son bagage culturel, il explore ce répertoire peu connu, cherchant à intégrer de manière contemporaine ces thèmes et hymnes, sans qu’ils soient pour autant associés à la dimension religieuse. Pour Eric, la musique est un moyen d’explorer le monde, un langage universel qui permet le dialogue et la rencontre au-delà de toutes frontières linguistiques ou culturelles. En témoigne cette randonnée musicale, de Poet Laval à Genève qui le conduisit sur le chemin des Huguenots en 2016, sujet du film présenté au festival. Actuellement, Eric termine une autre randonnée musicale sur l'Ile de la Réunion, commencée le 5 septembre 2018 avec son violoncelle sur le dos et 350 kilomètres à parcourir.


Du 17 au 19 octobre, trois jurys assisteront aux projections de courts métrages en compétition et délivreront leur palmarès lors de la soirée de clôture le samedi 20 octobre à 18h à l’Espace de la Gare à Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Jury Professionnel

Le Jury Professionnel est composé de professionnels du cinéma (réalisateur, comédien, monteur, compositeur, ect...) ou plus largement du milieu artistique.

Ce jury, composé de 6 personnes, délivrera les prix suivants :

Le Prix de la Ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux d’un montant de 3000€ - Avec Dotation technique offerte par Festivals Connexion, Lumières Numériques et Mèche Courte

Le Prix Transpalux d’une valeur de 2000€ en matériel d’éclairage cinématographique

Le Prix AOC Grignan les Adhémar d’une valeur de 1000€ au meilleur film d’animation

Clizia Centorrino

Doctorante à l’Université Grenoble Alpes où elle réalise une thèse en Études cinématographiques, Le réel et son dépassement chez Alain Resnais et Federico Fellini. Auteure de plusieurs articles et essais sur le cinéma, ses recherches portent surtout sur la relation entre cinéma et psychanalyse. Présidente de l’association Dolce Cinema à Grenoble.

Carole Le Page

Spécialisée dans le montage après plusieurs années dans la post-production et une formation aux Beaux-Arts, elle travaille pour la télévision et le cinéma, notamment avec Antonin Peretjatko (La fille du 14 juillet), Armel Hostiou (Une histoire américaine), Jean-Christophe Meurisse (Apnée), Ilan Klipper (Le ciel étoilé au-dessus de ma tête) et Sophie Letourneur (Le marin masqué) pour laquelle elle a également été actrice (Les Coquillettes).

Emily Loizeau

Chanteuse-pianiste et compositrice, elle sort son premier disque L’Autre bout du Monde en 2006. Elle a depuis créé trois autres albums (Pays sauvage, Mothers and Tygers et Mona), multiplié les collaborations musicales pour le cinéma (King Guillaume de Pef, Il était une forêt  de Luc Jacquet, Océan et Clitopraxis d’Emmanuel Laborie, Ton cœur au hasard d’Aude Léa Rapin…) et pour la télévision. Elle s’engage sur les causes migratoires et écologiques auprès de Médecin du Monde, Amnesty International et le Mouvement Colibris. Elle compose la B.O du documentaire Les Enfants de la Jungle diffusé sur France 5. Aujourd’hui, elle se concentre sur l’écriture de nouvelles créations.

Frédéric Ramade

Après des débuts dans le champ des arts plastiques où il explore différents média, réalise des performances et installations, Frédéric Ramade s’oriente vers la réalisation. Ses films, aux marges du documentaire et de la fiction, questionnent avec humour la notion d’identité et les rapports qui nous lient à notre environnement. Il prépare actuellement un premier long métrage de fiction. Membre de l’ACID depuis 2010, il a participé à la programmation cannoise de l’association et occupé le poste de Président pendant quatre ans.

Julie-Anne Roth

Formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Julie-Anne Roth est comédienne. Au théâtre elle interprète de nombreuses héroïnes shakespeariennes. Au cinéma  elle a joué dans Le Péril Jeune de Cédric Klapish, Gentille de Sophie Fillières, La Fiancée Syrienne d’Eran Riklis, David et Mme Hansen d'Alexandre Astier, Normandie nue de Philippe Le Guay. En 2014, elle collabore à la création de Run Run Run, hommage à Lou Reed  avec Emily Loizeau. Elle écrit et réalise le court-métrage En avant, calme et droit et prépare son premier long métrage.

 

Nicolas Teillard

Rhône-alpin d’origine, après des études d’histoire et de communication, il démarre sa carrière à France Bleu Drôme Ardèche, de 2007 à 2009. Journaliste à France Info depuis 2010, en charge des rendez-vous culturels, il anime aujourd'hui la tranche d'info de 17h à 20h du lundi au vendredi.

Jury Droits de l'Homme

Ce jury est composé de personnes aux expériences diverses et complémentaires (universitaire, réalisateur, représentant d'ONG, étudiant) et témoigne de la volonté du Festival d'ancrer ces thématiques dans la jeunesse et l'éducation.

Ce jury délivrera le prix des Droits de l’Homme/Harmonie Mutuelle d'un montant de 1300€.

Une commission pluridisciplinaire du Festival a sélectionné 12 films représentatifs de divers thèmes des Droits de l'Homme parmi les 800 courts métrages visionnés. Cette année comme en 2017, de nombreux films sur les migrants montrent clairement cette préoccupation des jeunes réalisateurs ; six ont été retenus pour l’originalité des points de vue ou de la réalisation. Six autres parcourent les thèmes des violences policières, du droit au logement, du harcèlement en entreprise, du combat des femmes pour l’égalité, du racisme ou des enfants dans la guerre.

Jean-Yves Abecassis

Bénévole de SOS MEDITERRANEE France depuis 2015, année de création de l’association et membre de son conseil d’administration, il est responsable de la sensibilisation scolaire. Il a été précédemment cadre dirigeant dans un organisme de sécurité sociale, puis dans une Agence Régionale de Santé.

Beatriz Somma Campos

D’origine brésilienne, Beatriz fait ses études de droit international public à Paris. Plusieurs stages lui permettent de se spécialiser en droits fondamentaux. En 2014, elle fait un stage au bureau du Procureur de Santos (Sao Paulo) où elle révise les dossiers des détenues afin d’assurer leur droit à un procès équitable. Elle souhaite poursuivre son engagement pour la défense des droits humains.

Françoise Coquillat

Professeure agrégée et docteure en histoire contemporaine, originaire de Montségur, elle fait ses études à Lyon. Elle enseigne pendant plus de dix ans à la frontière belge, près de Valenciennes, puis revient dans la Drôme en 1998. Spécialisée dans l’histoire de la Première Guerre Mondiale et dans celle des Femmes, sa thèse porte sur les femmes dans les services de santé pendant la guerre de 14-18. Actuellement, elle enseigne l’histoire et la géographie au lycée Gustave Jaume.

Grégoire Osoha

Chargé de mission au Pôle Engagement et Education aux Droits Humains pour Amnesty International. En 2010, il réalise le webdocumentaire De l’autre côté du mur, une série de portraits audio et photo d’Israéliens et de Palestiniens, avec l’aide des bourses Jean Mermoz et Envie d’agir. En 2016, il co-réalise le documentaire Vukovar(s) sur la difficile cohabitation entre Serbes et Croates dans la ville de Vukovar vingt ans après la guerre des Balkans. Produit par Quilombo films et soutenu par l’Union Européenne, le film a été sélectionné dans plusieurs festivals de documentaires.

JURY JEUNE

Ce jury est composé d’une dizaine de lycéens du Lycée Gustave Jaume de Pierrelatte et du Lycée Drôme Provençale de Saint Paul Trois Châteaux. Sélectionnés par l'équipe du festival et leurs enseignants, ils assisteront à toutes les séances de la compétition.

Ce jury est présidé par Lizete Upite, réalisatrice de films d’animation, diplômée de l'Académie des Arts de Lettonie et de l'école de réalisation de films d'animation de La Poudrière (Valence, France). Pendant ses études, elle réalise plusieurs documentaires et films d'animation dont Une Nuit sur le lac, son film de fin d’étude. Le thème principal de ses films est le débordement émotionnel. En résidence à Ciclic, en Région Centre, elle travaille actuellement sur son deuxième film d'animation en tant que professionnelle: Lilas de Riga.

Rencontre avec Lizete Upite à la Médiathèque : Mercredi 17 octobre à 16h

Propulsé par FestiCiné