Trois visages | Longs métrages | Festival du Film de Saint Paul Trois Châteaux
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	




13-20 octobre 2018

Trois visages

Trois visages

Longs métrages
Jafar Panahi

Iran

2017 / 90’


Une célèbre actrice iranienne reçoit la troublante vidéo d’une jeune fille implorant son aide pour échapper à sa famille conservatrice... Elle demande alors à son ami, le réalisateur Jafar Panahi, de l’aider à comprendre s’il s’agit d’une manipulation. Ensemble, ils prennent la route en direction du village de la jeune fille, dans les montagnes reculées du Nord-Ouest où les traditions ancestrales continuent de dicter la vie locale. La mise en scène est brillante : jeux de miroir, mise en abyme, chasse au trésor… Panahi ne cesse de jouer avec le spectateur! Dans ce road movie d’une grande poésie, le cinéaste iranien fraye entre réalité et fiction, dissèque, toujours avec bienveillance, la société patriarcale iranienne et dénonce la condition des femmes dans son pays.

Jafar Panahi, condamné en 2010 à la prison et assigné à résidence pendant 20 ans avec interdiction de faire des films, ne cesse d'être diffusé et primé à travers le monde.

Date de sortie en France : 6 juin 2018

Programmation
Mercredi 17 18:00Cinéma le 7e Art
Réalisateur Jafar Panahi
Jafar Panahi

Jafar Panahi, né le 11 juillet 1960 à Téhéran, est un réalisateur iranien parmi les plus influents du mouvement de la nouvelle vague iranienne. Après avoir étudié à l'Université de Cinéma et de Télévision à Téhéran, Panahi fait plusieurs films pour la télévision iranienne et devient l'assistant réalisateur d'Abbas Kiarostami sur Au travers des oliviers. Son premier long métrage de cinéma, Le Ballon blanc, est récompensé par la Caméra d'or au Festival de Cannes 1995. Ses deux films à charge sur les inégalités et l'absence de liberté dans la société iranienne : Le Cercle (Lion d'or à Venise en 2000) et Sang et Or (Prix du jury Un certain regard en 2003), ont été interdits par le gouvernement de la République islamique d'Iran à cause de leurs sujets. Alors que les œuvres de Panahi sont systématiquement primées dans les grands festivals internationaux, elles sont aujourd'hui interdites dans son propre pays, même si elles sont distribuées sous forme de DVD, vendus au marché noir. Il inspire toute une nouvelle génération de cinéastes iraniens. 

En décembre 2010, il est condamné à six ans de prison, pour participation à des rassemblements et pour propagande contre le régime, et il lui est interdit de réaliser des films ou de quitter le pays pendant vingt ans. Malgré cette interdiction, il ne cesse de réaliser ou co-réaliser des films, d'être invité dans les plus grand festival internationaux. Il y est couronné de nombreux prix qu'il ne peut recevoir:

Pardé : Ours d'argent du meilleur scénario au Festival de Berlin 2013

Taxi Téhéran : Ours d'or au Festival de Berlin 2015

Trois visages : Prix du scénario (ex-aequo) au Festival de Cannes 2018

 

Filmographie
1995 : Le Ballon blanc
1997 : Le Miroir
2000 : Le Cercle
2003 : Sang et Or
2006 : Hors Jeu
2011 : Ceci n'est pas un film
2013 : Pardé
2015 : Taxi Téhéran
2018 : Trois visages
InterprètesBehnaz Jafari et Jafar Panahi.
PrixPrix du scénario au festival de Canne 2018

Propulsé par FestiCiné