Cassandro, The Exotico ! | Longs métrages | Festival du Film de Saint Paul Trois Châteaux
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	




13-20 octobre 2018

Cassandro, The Exotico !

Cassandro, The Exotico !

Longs métrages
Marie Losier

France

2018 / 73’ / VO : Français

Après 26 ans de vols planés et d'empoignades sur le ring, Cassandro, le roi des Exoticos – ces catcheurs gays qui dynamitent les préjugés – est incapable de s'arrêter. Le corps en miettes, pulvérisé, il va pourtant devoir se réinventer…

D'abord le maquillage, à grands coups de peinture sur les paupières, puis les faux cils longs et noirs, le brushing à la laque – beaucoup de laque et du parfum, partout… La traîne de mariée vient s'accrocher au justaucorps rose à paillettes pour parachever la tenue. En off, les acclamations du public : CASSANDRO !!!

Saúl Armendáriz est ce Cassandro, fameux catcheur mexicain surnommé « l'exotique » comme tous les queer de la Lucha Libre. Le corps noueux, musclé, balafré. Un corps à dompter, poussé toujours plus loin, à l'extrême, jusqu'au point de rupture, pour le spectacle, pour la légende, celle de son personnage, Cassandro l'Exotico. Un double comme un ticket de survie, comme un majestueux pied de nez à une vie qui n'a pas été douce.

Cassandro aura tout traversé, viol, passages à tabac, humiliations, drogues dures, alcool mais subsiste à jamais debout, tel le Phénix, prêt chaque jour à remonter sur le ring avec ses tenues toujours plus folles, à se précipiter dans le vide pour nourrir la légende et épater une foule galvanisée.

Il y a des regards qui nous grandissent. Celui de Marie Losier, aimante infatigable des êtres borderline qui défient la mort, est de ceux-là. Depuis ses premiers films, Marie Losier tourne en pellicule. Une pellicule qui se fait chair, acte la vie dans les interstices et les chaos. Ici, se font échos les soubresauts de la vie de Cassandro entre deux combats et ceux occasionnés par la pellicule, lorsque la bobine s'arrête et que le son pétillant prolonge l'instant. On reste alors comme médusé et en suspens, accroché au mirage de la chevelure blonde et de l'énergie sonnante et délirante du super héros acidulé.
Aurelia Barbet  - Cinéaste

 

Date de sortie en France : 5 décembre 2018

Programmation
Dimanche 14 18:00Salle Fontaine
Réalisateur Marie Losier
Marie Losier

Marie Losier étudie la littérature à l’Université de Nanterre et fait les Beaux Arts à New York avant de réaliser de nombreux portraits avant-gardistes, intimes, poétiques et ludiques de cinéastes, de musiciens et de compositeurs tels que Alan Vega, Jonas Mekas, Peaches, Guy Maddin, Richard Foreman, Tony Conrad et Jackie Raynal.

Son premier long-métrage The Ballad of Genesis and Lady Jaye dresse avec délicatesse le portrait de Genesis Breyer P-Orridge et de son groupe Psychic TV. Après avoir été présenté dans plus de 280 festivals de cinéma, le film est sorti en salles en 2011 en France, aux États Unis, au Canada, en Allemagne et au Mexique et a gagné une dizaine de prix. Régulièrement présentés dans de prestigieux festivals (Berlin, Rotterdam, Tribeca / New York, CPH:DOX / Danemark, Bafici / Argentine, Cinéma du Réel, Hors Pistes, etc.), Ballad et ses autres films sont également souvent projetés dans des musées tels que la Tate Modern (Londres), le MoMA (NYC), le Centre Pompidou, ou encore la Cinémathèque Française (Paris) et le Whitney Museum (NYC). Refermant le chapitre de 21 ans de programmation de films à l’Alliance Française de New York (FIAF www.fiaf.org) en 2013 . Une rétrospective de tous ses films est présentée au MoMA, Musée D’Art Moderne de la ville de New York en octobre 2017. Elle est programmée par l'ACID à Cannes avec Cassandro, the exotico!, pour lequel elle a déjà reçu le prestigieux prix The Guggenheim Award

Filmographie
2018 / Cassandro the Exotico!
2016 / CM. L’Oiseau et la Nuit
2015 / CM. Alan Vega, just a million dreams
2014 / CM. Bim Bam Boom, Las Luchas Morenas
2013 / LM. The Ballad of Genesis and Lady Jaye
2008 / CM. Tony Conrad: Dreaminimalist
Interprètes Cassandro.

Propulsé par FestiCiné