Il se passe quelque chose | Ciné Rencontre | Festival du Film de Saint Paul Trois Châteaux
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
	




13-20 octobre 2018

Il se passe quelque chose

Il se passe quelque chose

Ciné Rencontre
Anne Alix

France

2018 / 101’ / VO : Français / tout public
Premier film

Avignon. Irma, qui ne trouve plus sa place dans le monde, croise sur sa route Dolorès, une femme libre et décomplexée missionnée pour rédiger un guide touristique gay-friendly sur un coin de Provence oublié. L’improbable duo se lance sur les routes. Au lieu de la Provence pittoresque et sexy recherchée, elles découvrent un monde plus complexe et une humanité chaleureuse qui lutte pour exister. Pour chacune d’elles, c’est un voyage initiatique. C'est l'histoire d'une rencontre, de celle qui vous change à jamais, inattendue et salutaire, et qui tout à coup, ouvre le champ des possibles. L' histoire de la naissance d'une amitié entre deux femmes, chacune à un tournant de leur vie et que rien ne destinait à se croiser si ce n'est la détresse de l'une et l'humanité de l'autre. Cette humanité, c'est ce qui définit le cinéma d'Anne Alix, dont on découvre avec bonheur le premier long métrage.  Il se passe quelque chose est un beau film, libre et généreux, un road movie au féminin humaniste et social, quelque part entre documentaire et fiction, dans une Provence méconnue.

Anne Alix sait regarder et écouter, les autres et le monde qui l'entoure. Avec une acuité et une bienveillance rares. Et quoi de plus formidable pour une cinéaste ! Son cinéma en témoigne, il sait prendre le temps de s'attarder sur chaque rencontre, sur chaque visage qui jalonnent le récit et saisir ce qu'il y a de plus intime et de plus universel aussi. Et la magie opère. Il se passe quelque chose, en nous. On rit, on est ému, surpris. Et l'on se sent si bien, si proche de tous ces personnages rencontrés le temps d'une projection, que l'on se rêverait traverser l'écran et les rejoindre. Deux femmes se rencontrent par hasard au bord d'une route. L'une est très libre, heureuse de vivre, mais il lui manque quelque chose d'indéfinissable. L'autre voudrait quitter la vie, parce qu'elle ne parvient pas à surmonter le deuil de l'homme qu'elle a aimé. Entre elles, se tisse un lien. De la confiance qu'elles se témoignent, naît peu à peu leur confiance dans le monde qu'elles parcourent.  Il y a des rencontres avec des gens généreux et fraternels. Il y a aussi des cheminées d'usine au milieu des champs d'oliviers, des ronds-points incongrus fichés au cœur de la campagne, des horizons illimités. Nous sommes dans les Bouches-du-Rhône, en Camargue, au bord de l'eau, entre la mer et les bras du fleuve. C'est le territoire de la réalisatrice, son territoire intime, dont elle sait capter la lumière douce, rendre la majesté étrange, entre plages nichées à l'ombre des hauts-fourneaux et nature souveraine, raconter la vie des habitants surtout, qu'elle filme dans des rôles inspirés de leurs propres histoires. Pour filmer, il faut aimer. De cette vérité, la réalisatrice fait un acte de cinéma. Parce que nous voyons le monde à travers les yeux des deux héroïnes, que leur amitié rend à la vie, ce que nous voyons est ennobli, magnifié par leur regard. Il se passe quelque chose de politique. Car voir à travers le prisme de l'amitié, révéler l'humanité des gens, n'est-ce pas aller à la source même de l'engagement.   

Mathieu Lis - cinéaste

Date de sortie en France : 15 août 2018

Réalisateur Anne Alix
Anne Alix

Anne Alix vit et travaille à Marseille. Après des études d'histoire, elle hésite quelques mois entre journalisme et cinéma et opte finalement pour ce dernier pour tenter d'explorer le monde et de le partager avec d'autres. Après quelques courts-métrages de fiction ("Il y a"; "Gueule de loup"; "Paradise"), et suite à des rencontres fortes, elle passe au documentaire ("Il cantastorie"; "Hopital silence ?"; "Eh la famille !") tout en poursuivant son travail de fiction ("Dream Dream Dream", unitaire de 90mn diffusé sur Arte). Son compagnonnage avec le Théâtre La Cité lui importe tant au niveau artistique que politique. 

Son premier long métrage Il se passe quelque chose fait l’ouverture de l’Acid à Cannes 2018.

InterprètesLola Duenas et Bojena Horackova.
DistributeurShellac.

Propulsé par FestiCiné